>

Marie-Anne-Julie Forestier

Marie-Anne-Julie Forestier

Philippe Pinel et sa famille
1807
Huile sur toile, 146 x 114 cm
Collection particulière

Marie-Anne-Julie Forestier est née le 13 juin 1782 à Paris. Ses parents Charles-Pierre-Michel Forestier, avocat au Parlement de Paris et Marie-Jeanne-Julie Sallé sont les amis intimes de Jean-Auguste-Dominique Ingres. Elle étudie la peinture auprès de Jean-Baptiste Debret et de Jacques-Louis David. Fiancée à Ingres, en juin 1806, leur relation s’essouffle au bout de quelques mois, lorsque le peintre part pour Rome en septembre de la même année. Dans ses lettres adressées à Julie Forestier entre octobre 1806 et février 1807, Ingres ne manque pas de se plaindre du silence de sa compagne, et la rupture définitive advient en juillet. Julie ne s’en remettra jamais. En 1824, elle écrit un roman, Emma ou la fiancée, dans lequel elle met en scène sa douloureuse expérience.

Jamais publié, le manuscrit est découvert tardivement et reproduit dans son intégralité en 1910, dans un ouvrage d’Henry Lapauze. Elle ne se marie pas, et la maladie de son père, frappé de paralysie en 1812, l’éloigne de la peinture pour quelque temps. Comme elle l’écrit dans son roman, « la culture des arts ne lui rappelait que des souvenirs douloureux »
Elle a exposé aux Salon parisiens de 1802, 1810, 1812, 1814 et 1819, mais est refusée à ceux de 1833 et 1835. Aucun de ces tableaux n’a été retrouvé à ce jour. Elle tient chez elle un atelier destiné aux élèves féminines et donne à domicile des leçons de dessin et de peinture.
Elle meurt le 26 février 1853

Fermer ou index illustré