Comme d'autres scènes de la vie familiale, cette peinture intime correspondrait de nos jours, plus à une photographie qu'à un tableau. Nous savons que Berthe Morisot possédait un appareil photographique, mais on ne connaît malheureusement aucune photographie prise par Berthe. Nous ignorons dans quelle mesure des photographies l'ont inspirées ou ont pu l'aider pour réaliser certaines de ses œuvres. Il est cependant indiscutable qu'elle a, comme Degas, et plus que les autres impressionnistes, souvent une vision photographique de ses sujets. Son cadrage et le naturel de la composition sont ceux d'une photo. Elle saisit cette scène familiale plus comme un instantané que comme une peinture.